LEDA Restaurant - Lèches-doigts à Paris



Adresse : 12 rue du Cygne, Paris 1er (M° Etienne Marcel)

Mon avis : Restaurant de tartares et cocottes, restaurant de lèche-doigts (tapas à la française), je ne saurais pas vous dire quel argument amène le plus chez LEDA Restaurant. Personnellement, c'est pour une soirée retrouvailles avec des amies que nous avons choisi de nous y rendre. La carte des tapas, disponible sur leur site, nous avait bien alléchés. Direction le quartier au nord des Halles un beau soir encore lumineux.

Le restaurant est très bien situé, le quartier étant assez animé à l'heure de l'apéro. Quand la chaleur de l'été s'installera, sa terrasse sera véritablement the place to be pour un happy hour qui dure. Le lieu est aménagé plutôt en longueur avec un bar et la cuisine de part et d'autre. Installés dans la salle la plus en retrait, on se sent un peu comme chez soi et d'ailleurs, on a plusieurs fois eu l'impression d'être oubliés. La décoration est vraiment réussie ; touches de modernité, imprimés variés qui se marient pourtant à merveille et surtout : des hommages au cygne, dissimulés un peu partout. Personnellement, j'ai adoré celui du coussin.

La carte des "Lèche-doigts" (des tapas haut de gamme) se décline à la manière d'un marché. 6 pavillons vous accueillent et vous proposent leurs spécialités. Je dois dire que nous avons eu beaucoup de mal à choisir tant les recettes attirent l’œil. Viandes, légumes, charcuteries, fromages ou poissons, LEDA vous offre de tout. Des cocktails vous seront aussi proposés et pour les amateurs, le vin est proposé à la bouteille ou au verre.

Une fois votre menu rempli, vous rendez votre copie et attendez patiemment la planche pour déguster. Globalement, je n'ai rien à dire sur la qualité de ce que j'ai mangé si ce n'est une irrégularité illogique dans la présentation. Les rillettes de thon nous ont été servies (par erreur mais bon) dans une petite cocotte. Mais quand nous en avons commandé un peu plus tard, on nous en a servi mais cette fois dans un petit bocal de la moitié de contenance. Et pour le même prix. Mise à part cette erreur troublante, j'avoue m'être léché les doigts. Les tartares, il faut le dire sont assez savamment exécutés. Celui au thon cru, yuzu confit et sésame m'a tout particulièrement ému. Le chef qui officie chez LEDA a clairement du talent pour les associations et les assaisonnements. Le poulet cajun, le tartare de chèvre et noisette, les mini chorizos au whisky, la tortilla au parmesan, tous des succès.

En revanche, je reste un peu perdu sur le concept. Disons que le triangle Qualité-Prix-Service n'est pas entièrement homogène. L'adresse est un peu jeune et maladroite dans sa prestation pour s'élever autant dans ses prix. J'accepte de payer cher mes tapas de luxe (les produits sont clairement de qualité : truffe, bellota, thon cru, seiches, ...) mais il faut que le lieu soit de haut standing. Pour une adresse décontractée et une belle planche à partager, je suis un peu perplexe en sortant plus de 30€ par personne. Le serveur était très gentil mais il nous a un peu abandonnés alors que l'attente pour les plats commençait à se faire sentir. Autre petit problème, je suis pour la convivialité d'un lèche-doigts mais puisque je commande un tartare, une fourchette, un couteau et une serviette me seraient bien utiles. Et même si ce n'est pas un automatisme et que c'est à moi de les demander, c'est un peu dommage de devoir réitérer ma demande quelques minutes plus tard. Pareil pour une carafe d'eau.

C'est ce genre de petites choses qui font que LEDA n'est peut-être pas encore tout à fait à la hauteur de ses prix et de la qualité de son menu. Tout est là mais pour une offre aussi dynamique que les tapas, il faut assurer en service et savoir anticiper les besoins du client en couverts, assiettes et propreté. La prochaine fois que je m'y rendrai, je choisirai plutôt de manger un ou deux plats, mais présentés comme il faut. Mais même là, l'addition risque de s'envoler. Adresse chic ou décontractée, menu haut de gamme ou plus modeste, il faut un peu rééquilibrer tout ça. Mais en résumé, on se régale chez LEDA. Je suis un peu frustré parce que j'aurais aimé vivre une expérience moins discutable mais s'ils baissent les prix, je reviendrai goûter leurs spécialités !

Liens : Site - Facebook - Instagram





















Aucun commentaire:

Publier un commentaire